13/05/2021 : Bel orage en fin de journée.

Le ciel s’est assombri rapidement en fin de journée. Il est tombé plus de 30 mm de pluie et grêle entre 19 h 30 et 21 h ce soir.

A 20 h 50 le taux de précipitation par heures a atteint, au pic, 123.5 mm/h pendant quelques minutes.

La courbe des températures a été chaotique variant de 7.4 °C ce matin à 4 h 20 à 15.8 °C à 16 h 50.

Comme le montre la courbe ci dessous, ces températures ont fluctué cet après midi, jusqu’à chuter brutalement avant l’orage.


02/05/2021 : 1.9 °C ce matin. « Déconfinement » en vue ?

Les saints de glace ne sont pas encore passés. La preuve, les températures fraiches relevées ce matin.

Le temps est toutefois bien agréable :


Le COVID-19 continue de perturber le monde. Un nouvel épisode de « déconfinement » après un mois de « restriction » vient d’être annoncé par le gouvernement.

Je cite la Nouvelle République du Centre Ouest du 29 avril 2021 :

Emmanuel Macron a dévoilé ce jeudi le plan de déconfinement du pays. Il se déroulera en quatre étapes à compter du lundi 3 mai et s’étalera jusqu’au mercredi 30 juin. 

Le déconfinement sera progressif. C’est le mot d’ordre du gouvernement depuis la mise en place du troisième confinement sur tout le territoire national. Emmanuel Macron a présenté ce jeudi 29 avril le calendrier de sortie du confinement et il s’articulera autour de quatre grandes étapes, du 3 mai au 30 juin.

Au fur et à mesure de ces étapes, l’heure de début du couvre-feu sera progressivement décalée et les jauges dans les établissements recevant du public pourraient être levées d’ici l’été. La Nouvelle république passe en revue ces quatre phases. 

1. Plus de limites de déplacement le 3 mai

Ce n’est pas une surprise, car Jean Castex l’avait confirmé jeudi 22 avril : les restrictions de déplacements prendront fin ce lundi 3 mai. Pour cette première étape du déconfinement, les Français pourront donc se déplacer librement entre différentes régions. C’est donc la fin de l’attestation pour les déplacements en journée.

Les collégien et lycéens vont également pouvoir retrouver le chemin de l’école. Cependant, ce retour se fera en demi-jauge dans les lycées ainsi que dans les classes de 4e et de 3e. Lors de la conférence de presse du jeudi 22 avril, Jean-Michel Blanquer avait indiqué que l’enseignement hybride au collège se ferait uniquement dans les 15 départements les plus touchés par le virus : Sarthe, Nord, Yvelines, Seine-et-Marne, Paris, Hauts-de-Seine, Val-d’Oise, Val-de-Marne, Oise, Seine-Saint-Denis, Essonne, Rhone, Bouches-du-Rhone, Loire et Aisne. « La demi-jauge pour les élèves de 4e et 3e se limitera bien à ces territoires », a confirmé le ministère de l’Education nationale à la Nouvelle République.

Le télétravail à 100% – quand c’est possible – devra être maintenu et les commerces dits « non-essentiels » devront rester fermés. Et le couvre-feu à 19 h sera toujours en vigueur. Il faudra donc une attestation pour pouvoir se déplacer entre 19 h et 6 h.

Comme convenu, le lundi 3 mai, les déplacements entre régions seront de nouveau tolérés.

2. Couvre-feu décalé le 19 mai

Dans la plan dévoilé par Emmanuel Macron, l’assouplissement promis à la mi-mai interviendra finalement à partir du mercredi 19 mai. A compter de cette date, les terrasses pourront rouvrir mais avec des tables de six personnes maximum et le couvre-feu sera décalé à 21 h. Les commerces pourront rouvrir dans les respect « des jauges et protocoles adaptés à chaque lieu et activité », précise l’Elysée. 

Les musées, monuments, cinémas, théâtres, salles de spectacles, les stades et gymnases pourront de nouveaux accueillir des spectateurs. Avec une limite de 800 personnes maximum en intérieur et 1.000 en extérieur. « Dès le 19 mai, il nous faut retrouver notre art de vivre à la française, en restant prudents et responsables : notre convivialité, notre culture, le sport… », a justifié le président dans son interview à la presse régionale

Les activité sportives amateures dans les lieux couverts et de plein air pourront également reprendre avec des protocoles adaptés. Toutefois, les rassemblements de plus de 10 personnes demeureront interdits et le télétravail sera maintenu. Pour l’instant, ces mesures s’appliqueront à l’ensemble du territoire a expliqué Emmanuel Macron. « J’ai bon espoir que la France entière pourra passer à l’étape du 19 mai. Les mesures seront nationales. » Il pourrait cependant y avoir « des freins d’urgence » si des territoires sont encore fortement touchés par le virus.

A compter du 19 mai, le couvre-feu débutera à 21 h.

3. Réouverture des restaurants le 9 juin

Le mercredi 9 juin, après près de 8 mois de fermeture forcée, les cafetiers et restaurateurs pourront à nouveau accueillir leur clientèle en intérieur, par tables de 6 personnes maximum. Le couvre-feu, une nouvelle fois retardé, débutera à 23 h et le télétravail sera assoupli « en lien avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises », a insisté Emmanuel Macron.

Les salles de sports pourront rouvrir et la pratique sportive sera élargie au sport de contact en plein air. Le 9 juin marquera enfin la mise en place du pass sanitaire pour assister à certains événements culturels (festivals, concerts) ou sportifs, ainsi que pour se rendre dans les foires et salons. Tous ces événement pourront accueillir jusqu’à 5.000 personnes muni d’un pass. 

« Dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, on va l’utiliser il serait absurde de ne pas utiliser [le pass sanitaire]. Comme il en va de nos libertés publiques, le Parlement se saisira de la question. Le débat doit être ouvert. Ce pass, qui sera papier ou numérique, via l’application TousAntiCovid, permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent », a indiqué Emmanuel Macron.

Au 9 juin, les restaurants pourront accueillir des clients dans leurs salles.

4. Retour à une vie presque normale le 30 juin 

Le 30 juin, la quasi-totalité des restrictions prendront fin et les Français peuvent donc espérer vivre un été relativement normal. Le couvre-feu sera définitivement levé et « selon la situation sanitaire locale », les établissement recevant du public n’auront plus de limites de jauge. 

Il sera possible – sur présentation du pass sanitaire d’assister à tout événement rassemblant plus de 1.000 personnes « en extérieur comme en intérieur ». La limite d’accueil du public sera adaptée localement en fonction de la situation sanitaire. En revanche, les discothèques, fermées depuis mars 2020, garderont portes closes. 

Le couvre-feu prendra fin le 30 juin.